منتدى عين فكرون
مرحبا بك ايها الزائر
يتوجب عليك التسجيل للتبحث في المنتدى بكل حرية

منتدى عين فكرون


 
الرئيسيةس .و .جالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 revue africaine

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
achille
عضو نشط
عضو نشط
avatar

عدد الرسائل : 71
العمر : 32
الموقع : عين فكرون
تاريخ التسجيل : 27/01/2009

مُساهمةموضوع: revue africaine   الأربعاء 1 سبتمبر - 4:05

http://www.algerie-ancienne.com/livres/Revue/revue.htm
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://ifker.ba7r.org
achille
عضو نشط
عضو نشط
avatar

عدد الرسائل : 71
العمر : 32
الموقع : عين فكرون
تاريخ التسجيل : 27/01/2009

مُساهمةموضوع: رد: revue africaine   الأربعاء 1 سبتمبر - 4:07

http://rhoi.berkeley.edu/biblio/ALL_alpha.htm
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://ifker.ba7r.org
achille
عضو نشط
عضو نشط
avatar

عدد الرسائل : 71
العمر : 32
الموقع : عين فكرون
تاريخ التسجيل : 27/01/2009

مُساهمةموضوع: رد: revue africaine   الأربعاء 1 سبتمبر - 4:10

موضوع: APERCU SUR LA WILAYA D’OUM EL BOUAGHI الأربعاء فبراير 04, 2009 10:18 am

--------------------------------------------------------------------------------

-1-Situation géographique

La Wilaya d'Oum El Bouaghi est issue du découpage Administratif de 1974 et remodelée lors du découpage de 1984. Elle s’étale sur les deux zones : hautes plaines constantinoises au Nord, et Hauts plateaux au Sud ; occupant une place privilégiée sur les différents axes routiers, au centre des wilayas de l'Est algérien
Et se trouvant à quelques 150 Km des ports avec une population avoisinant les 610983 habitants (le 31/12/2006) soit une densité de 92 habitants au Km², le taux d’accroissement est de 2,27%. Pour une superficie s'étendant sur 6.187,96 Km² soit 0,27% du territoire national.
Elle compte 29 communes rattachées à 12 Daïras.

Elle est limitée par 07 wilayas :



Au nord par la wilaya de Constantine. Au nord-est par la wilaya de Souk-Ahras et Guelma.Au nord-ouest par la wilaya de Mila.Au sud par la wilaya de Khanchela.Au sud-est par la wilaya de Tébessa.Au sud-ouest par la wilaya de Batna.
La vocation de région de la wilaya d’une façon générale, est de caractère rural, occupée par l’agriculture et l’élevage, et le travail dans les unités industrielles locales.
[size=21]

2)Evolution historique :

L’Histoire de la région d’Oum El Bouaghi plonge dans l’ère préhistorique à environ 8000 avant Jésus-Christ. Des vestiges attestent de la présence de troglodytes vivant de chasse et de cueillette.
Partie intégrante du Royaume de Numidie, jusqu'à la veille de la période punique, l’évolution de l’économie met en évidence un système agraire dominé par la culture de l’olivier faisant de Guediovala (Ksar Sbahi) et Makomades (Oum El Bouaghi) des centres d’échanges commerciaux importants.
Les invasions répétées ont mis la Numidie sous le commandement de l’empire romain. L’agriculture céréalière est ainsi devenue la principale ressource des habitants de la région qui s’est érigée en grenier que Rome utilisait pour pérenniser sa prospérité économique. Quant à la domination Byzantine de 701 à 523 avant Jésus-Christ, celle-ci s’est accompagnée surtout d’un accaparement des meilleures terres obligeant les autochtones à se réfugier dans les montagnes.




Sous la domination des vandales entre 593 et 430 avant Jésus-Christ, l’économie locale s’est désintégrée et les centres d’échange ont été désorganisés.
La résistance développée par les autochtones a pu venir à bout des vandales avec la reprise de Tamgouda , Baghai et Ain El Bordj.
Dans la région des Aurès, la pénétration Musulmane a rencontré une forte résistance menée par Tidia dite « El Kahina » qui a repoussé les armées de Hassan Ibn Nouman dans la vallée de Meskiana et fait prisonnier Khaled Ibn Yazid.
Après la mort de Tidia à Oued Nini en 708, les Amazighs ont embrassé l’Islam et participé activement à la conquête de l’Andalousie.
Aux Omeyyades en l’an 750 a succédé la Dynastie Aghlabide qui a instauré un essor économique et une stabilité sociale, jusqua’à l’arrivée de Fatimides en 1029. Mais avec l’arrivée des Beni Hilal, la désorganisation de l’économie et de la société a été totale et la région sombra dans le chaos et la misère.
Ce n’est qu’en 1160, sous le règne des Almohades que la région a retrouvé sa stabilité dans le cadre de la réunification du Maghreb, léguant à la mémoire des peuples la résistance légendaire de Massinissa et de Jugurtha.
L’empire Ottoman n’a laissé pratiquement aucune trace dans cette région. Quant à la colonisation française, qui n’a réussi à occuper la région qu’en 1842, elle a été confrontée à une farouche résistance de populations locales durant toute la période d’occupation. Pendant la guerre de libération, et comme faisant partie de l’histoire Wilaya, cette région a versé un lourd tribu et a offert d’énormes sacrifices pour l’indépendance nationale.



C’est ainsi qu’elle a marqué sa participation à la révolution de 1954 et offert d’illustres chouhada de la trempe de Mohamed Larbi Ben M’hidi et de Abbas Laghrour.
En dépit des invasions et des vagues de civilisations diverses, de la dislocation des rapports
Communautaires, une structure sociale assez cohérente a survécu grâce à la pérennité des grandes tribus dont : les Haraktas, les Seguenia, les Ouled Melloul.

Oum El Bouaghi, dont l’appellation actuelle, semble remonter à l’époque arabo-bèrbère, ne fut baptisée « Canrobert », du nom d’un Maréchal français, qu’en 1930.[size=21]

3)Le développement urbain :


http://constantine.yoo7.com/montada-f15/topic-t48.htm
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://ifker.ba7r.org
 
revue africaine
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتدى عين فكرون  :: معلومات عامة :: المنتدى العام-
انتقل الى: